No Mad Coopérative Artistique

Spectacles

Cie Sacékripa – Surcouf – 2021

Surcouf

Ils arrivent au rythme de l’eau, on pourrait presque penser qu’ils imposent leur rythme à l’eau.
Ils arrivent de loin, peut-être depuis longtemps, ensemble.
Ils ont décidé de débarquer ici, mais pas forcément tout de suite, il leur reste à faire encore quelques incontournables préparatifs, importants et dérisoires.

Ça raconte, l’instabilité, la grande nécessité de s’accrocher et de se soutenir. La paisible apparence des tempêtes intérieures.
Le besoin de garder le cap quand tout vacille sous le poids de la certitude.

C’est du cirque, du risque, de l’humidité et une grande humanité.

Et pourquoi pas dans l’eau ?

La rue, c’est fait. La salle de spectacle, c’est fait. Le chapiteau, c’est fait.
Le duo de Mikael Le Guen et Benjamin De Matteis quitte le confortable écrin du petit chapiteau pour le grand large sur un frêle esquif.
L’espace scénique se réduit à une barque de 2m13 flottante sur une vaste étendue d’eau. Le contraste est vertigineux, tant que la scène se situe sur la barque tout est contraint, exigu et instable, mais dès que tout chavire, immensité, démesure et profondeur, le lac devient la scène.
Le public se tient sur les berges et assiste, amusé et frigorifié à se naufrage en cours.

Inventivité des acrobates, désœuvrement des clowns et virtuosité des nageurs, la fin n’est pas si proche « la vie n’est pas un long fleuve tranquille »

Un milieu à découvrir, respecter et protéger.

Une des choses intéressantes pour nous dans ce projet, c’est le fait de se réadapter tout le temps à un nouvel espace, un nouveau plan d’eau, de nouvelles rives. Nous envisageons également une adaptation à l’intérieur, en piscine.
Ce qui nous oblige à penser une petite recréation spécifique à chaque lieu, plan d’eau, lac, étang, canal, port, eaux salées, douces ou chlorées.

Chaque mise à l’eau et chaque installation du public devront être adaptés à la configuration de l’espace.
Le respect du milieu nous importe beaucoup, la végétation en bordure nous contraint parfois à nous dégager pour plus de visibilité mais nous offre aussi de nombreuses situations d’improvisations. Les températures de l’eau et de l’air créent immédiatement de l’empathie les jours de grand froid et suscitent une grande jalousie les jours de canicule.
Nous demanderons à chaque organisateur de veiller à la propreté de l’eau, et du fond ; les morceaux de ferraille ou autre machine à laver sont à exclure de l’espace de jeu.

Dossier à télécharger : doc surcouf 2

Durée en travail : 20mn.
De et par Mickael Le Guen et Benjamin De Matteis.
Contact diffusion et partenaires : Virginie Parmentier (No Mad) 0033 6 87 44 08 04.

Production Sacékripa

Soutien :

Dommelhof Neerpelt Theater op de Markt. Festival Plein de Cirque à Turnhout. Festival Simmerdeis à Drachten